Du neuf à propos de Pierrefort...

Publié le par Karolvs


Dans "Pierrefort : une Landfriede lorraine", nous nous demandions ce que signifiaient les lettres ou les symboles qu'on aperçoit sur le linteau qui surplombe une porte charretière du château de Pierrefort:


Un membre de notre forum Le Couarail (Gerbert de Tautecourt, pour ne pas le nommer) verse cette pièce au dossier : 


Je lis (page 86 de Lotharingia VII) sous la plume de Lucien Geindre ("Un monument historique en péril: l'ancien château de Pierrefort à Martincourt") que le linteau faisait partie de la façade Renaissance du corps de garde de la forteresse, comme on le voit sur une carte postale ancienne. Après les destructions, il a été remonté pour servir de linteau à un porche de la courtine nord "pour le passage des chars à foin". Une partie de cet ornement avait été remployée dans une maison de Martincourt, démolie "récemment" portant les deux lettre "O A", lesquelles, adjointes à la partie préservée, forment, semble-t-il le cri d'arme du Roi René d'Anjou: "O A JAMAIS". On voit cette formule également au château de Monthureux-sur-Saône (Vosges).


Merci à Gerbert ! 

Publié dans De Clovis à René II

Commenter cet article