Saint-Hippolyte, terre lorraine en Alsace

Publié le par Karolvs

Dans son édition du 15 février 2009, le quotidien "Les Dernières Nouvelles d'Alsace" rend compte des résultats de la fouille archéologique préventive qui a été conduite l'automne dernier par le P.A.I.R. (Pôle d'Archéologie Interdépartemental Rhénan) à Saint-Hippolyte (Alsace), sur le site d'un ancien collège mariste devenu maison de retraite et qui va être reconverti en hôtel.

Les fouilles, qui se sont déroulées sur une surface de 800 m², ont principalement révélé trois sépultures datées de la fin du haut-Moyen-Age, autour des X-XIe siècles, ainsi que les puissantes fondations du château que les ducs de Lorraine ont construit sur les hauteurs de Saint-Hippolyte au XVIe siècle pour affirmer leur position sur ce secteur stratégique.

Le responsable de l'opération, Jacky Koch, souligne que ces éléments sont très intéressants par rapport à l'histoire de Saint-Hippolyte, car ils montrent la transition d'un établissement religieux (les trois sépultures chrétiennes auraient un lien avec le prieuré fondé à cet endroit à l'époque carolingienne) à un établissement aristocratique.

 

Quant au château il est à placer dans un contexte des plus intéressants : il a été construit à Saint-Hippolyte par les ducs de Lorraine, pour affirmer et asseoir leur position sur ce secteur : ils possèdent une partie des mines du Val d'Argent et cherchent à y préserver leurs intérêts face aux prétentions de l'archiduc d'Autriche, leur rival. De plus, construire un château à cet emplacement revient à se doter d'une fenêtre ouverte sur la plaine d'Alsace.


Les archéologues ont mis au jour les fondations d'une grosse tour d'artillerie, qui est dirigée contre Saint-Hippolyte plutôt que vers l'extérieur.
 

  Les fondations du château

 
Cette orientation est peut-être à mettre en rapport avec les événements qui se sont déroulés dans cette région en 1525. En effet, lors de la guerre des paysans en Alsace appelée "guerre des Rustauds", Saint-Hippolyte a fraternisé avec les insurgés et leur a ouvert ses portes. Le duc Antoine de Lorraine est entré en Alsace par le col de Saverne et a maté la révolte paysanne. La répression fut sanglante ; les défaites des paysans à Lupstein, Saverne et Scherwiller auraient coûté la vie à plus de 20000 paysans. La conduite des défenseurs de St Hippolyte a été sévèrement réprimée par leur maître lorrain. Ils durent payer un lourd tribut en argent et en vin durant plusieurs années.


Saint-Hippolyte est resté six siècles durant la propriété des Ducs de Lorraine. Le village fut rattaché à la France en 1766 à la mort du roi Stanislas. La croix de Lorraine est encore visible à la mairie, sur plusieurs maisons et aux bornes de ban limitant les territoires des communes de Rodern et de Saint-Hippolyte.

 

Le village de Saint-Hippolyte

Publié dans De 1477 à 1648

Commenter cet article

Karolvs 12/03/2009 18:57

Bonjour Annak,

On ne saura jamais le nombre des victimes. Le chiffre de 20000 est peut-être exagéré.

annak 12/03/2009 10:45

Bonjour :)
très intéressant l'épisode de la guerre des Rustauds. Ca a dû être un véritable charnier à l'époque 20.000 morts ramenés à la population de l'époque ...